À la Maison de la Montagne, la démocratie n’interagit pas seulement au Conseil d’Administration. Ce sont les commissions, fortes de bénévoles totalement impliqués, qui rêvent, imaginent et construisent  les idées politiques de l’association. Elles forment les briques intellectuelles de la M.M.
Celles-ci servent de socle fondateur sur lequel s’appuie l’orientation, le débat et donc l’autorité du C.A pour porter les projets au-delà du cercle des commissions. Le Bureau applique, en liaison avec chaque responsable de commissions, les décisions du C.A.
Chaque adhérent peut venir avec ses idées au sein des commissions et agir directement par ses actions sur la vie de l’association.
Le CA se doit d’essayer de tirer le meilleur parti de l’action de chacun si elle correspond à la philosophie et à l’éthique de l’association.

Les administrateurs :

Le Conseil d’Administration est composé de 16 membres, élus au scrutin secret. Les membres sont issus de l’élection.

Il est donc composé de représentants :

  • d’un collège des personnes morales (associations non professionnelles, fédérations et comités départementaux). 
  • d’un collège de personnes physiques. Ces personnes ne font pas partie du collège précédent.


Le Conseil d’Administration désigne en son sein un bureau composé au moins d’:
•    un(e) Président(e) ou des Présidents(es) 
•    un(e) Trésorier(e)
•    un(e) Secrétaire

Le bureau peut s’adjoindre, avec voix consultative, un apport technique qui peut être constitué par un animateur mandaté par une ou des commissions de travail.

De plus, il est parfois enrichi par des membres des commissions de travail.

Les bénévoles :

Les bénévoles participent à l’Assemblée Générale et se prononcent sur le rapport d’activités (moral et financier) qui lui est présenté par le Conseil d’Administration ainsi que sur les orientations de l’association et les moyens qu’elle entend mettre en œuvre pour y parvenir (rapport d’orientations et budget prévisionnel). Les bénévoles s’organisent librement en commission pour participer à la vie démocratique de l’association.

Les Commissions de travail :

Elles sont chacune composées des adhérents qui désirent travailler sur des axes définis et d’un représentant au moins du Conseil d’Administration. Ainsi, ce principe assure un flux constant d’idées et un contact permanent entre les élus et les adhérents ; ce qui permet ainsi à ces derniers d’être les premiers acteurs de l’association.

Leur rôle est de préciser et d’étudier la faisabilité des axes retenus dans le projet global selon une méthode préalablement définie (objectifs, moyens, actions, calendrier). Les commissions sont les suivantes :

  • Commission « Actions sociales » : insertion, chantier de rénovation de patrimoine bâti
  • Commission « Actions culturelles » : centre de documentation, conférence, exposition
  • Commission « Communication » : blog, site Internet, édition de topos numériques
  • Commission « Escalade » : découverte, sensibilisation à la pratique de l’escalade en salle et à l’extérieur
  • Commission « ANRU » : aide à la réflexion et à la réalisation du lieu de vie et de référence « montagne » dans le quartier Berlioz.
  • Commission « Montagne pour tous » : journée découverte en montagne, ouverte à tous les publics et aux associations sociales, naturalistes, clubs… journée de communication vers l’extérieur
L’équipe salariée :

La mise en œuvre du projet de la Maison de la Montagne requiert, au-delà de la participation active des bénévoles, l’embauche de personnes qualifiées et une organisation rigoureuse du travail.
Si la création de deux postes (un développeur et un coordinateur) est aujourd’hui indispensable, la montée en charges prévisionnelle des activités laisse à supposer qu’un troisième poste devra être créé à moyen terme ; en effet, au regard des actions et de la place que la Maison de la Montagne souhaite avoir, le coordinateur ne pourra assumer l’ensemble de ses missions.